[retour sur la homepage] [sommaire des news]

[samedi 14 novembre 2009 à 13:48:09] Lu 282900 fois (274143 by )
INTERNET /
MAILORAMA, une boite à chier ! MAJ

Une opé marketing qui tourne à l'émeute en plein Paris !

Je me permet de relater une action marketing (de merde) alors que, franchement, je sais qu'en en parlant, je vais clairement contribuer au buzz lancé par un homme d'affaire pas très intelligent du tout pour faire la promo de sa boite. Pour comprendre ma colère, je vais tenter de relater calmement le fond de cette histoire


MAILORAMA, une société de service en ligne basant son activité sur le principe du cashback, a décidé de lancer une opération marketing consistant à distribuer des enveloppes au public contenant - au total - plus de 100 000 euros en petite coupure de 5 à 500 euros. Le point de distribution (au départ, il était prévu 3 lieux sur Paris) a été réduit à une seul sous la pression de la préfecture de police de Paris. En effet, même si ce type d'action est à mon sens à la limite de la légalité, les autorités ont réclamé que soient mis en oeuvre des moyens de sécurité adéquat pour réguler toute action de débordement.


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Sur l'aspect légalité de cette opération, je reste médusé par l'inaction de la ville qui, me semble t'il, aurait pu très bien la faire interdire ne serait-ce que par raison de sécurité mais, qui plus est, parce qu'elle se trouve hors du champ d'une simple manifestation. On vise l'opération marketing et commerciale en utilisant tout simplement la voie publique comme espace de promo. Ici, un bus avait été affrété pour la distribution.
Il convient de notifier que le PDG de MAILORAMA, Jean-Baptiste Descroix-Vernier, avait déjà annoncé qu'il avait provisionné les amendes possibles que la police pouvait lui affliger dans le cadre de cette opé. C'est dire...


Alors pourquoi suis-je scandalisé ?

Tout simplement parce que cette opération a tourné à l'émeute : plus de 5 000 personnes plus de 7 000 (selon la police) se seraient pointées sur le lieu de distribution et dépassée par l'événement (et comme si cela n'était pas prévisible), la société MAILORAMA a décidé de tout annuler à la dernière minute.
Imaginez donc la suite...
La foule déçue et en colère s'est alors déchaînée contre les organisateurs et des scènes d'émeute ont commencée.
Franchement, faut-il sortir des grandes écoles pour prévoir les conséquences d'une telle opération ?
Et puis je trouve la démarche immorale, vue la conjoncture actuelle.
Pourquoi ne pas avoir distribué des chèques cadeaux, des coupons de réductions ? Pourquoi distribuer du pognon alors qu'on sait pertinemment ce que cela va engendrer !!!
Bande de nazes !!!


Crédit image : LesNews sur Twitter


Qui est à l'origine de cette (mauvaise) opération ?

A l'origine, c'est Stéphane Boukris, celui là même qui avait fait parlé de lui en concevant un site web qui proposait aux élèves et étudiants de faire faire leur devoir (en payant bien sûr) par d'autres étudiants ou personnes ("faismesdevoirs.com"). Totalement immoral !
Réembauché par une agence de com, visiblement (et selon mes sources), ce serait même jeune homme qui serait encore une fois à l'origine de ce mauvais buzz (un badbuzz !).


Réactions contestables de la part de l'organisateur...

En lisant le flux TWITTER de MAILORAMA, on se rend compte de la bêtise de cette société :
"je ne dis pas merci, au nom de tous ceux qui auraient pu avoir cet argent, aux casseurs et autres délinquants"

(les fautes et la tournure de phrase sont bien réelles !)
Et d'affirmer également :
"l'intégralité de la somme sera versée au secours pop, on est décu et on en veut un peux aux fouteurs de merde"


(laissez moi un moment pour arrêter de rire, la prose étant vraiment fa-bu-leu-se. Remarquez, c'est du TWITTER - des gazouillis quoi)

Primo, je suis étonné que soit cité le "Secours Populaire" comme futur bénéficiaire de la somme de 100 000 euros alors que cette somme devait être distribuée initialement au public. En clair, c'est une manière d'utiliser une association caritative pour redorer tant bien que mal son blason (un tantinet sali non ?). Je serais à la place du secours pop, je porterai plainte contre eux pour utilisation abusive de leur identité à des fins purement publicitaires. C'est la première chose.

Deuxio, il est clair que toute personne se trouvant sur place peut porter plainte pour publicité mensongère. C'est bien de lancer une opération, mais au final, que dalle ! Je demanderai même le remboursement des frais de transport tiens !
(je me pose la question con : cela ne s'assimile pas à un jeu publicitaire ce truc ? Pas de règlement ?)

Enfin, la municipalité, mais aussi les riverains et commerçants peuvent à leur tour porter plainte pour atteinte à l'ordre public. Pourvu que les organisateurs aient prévu une assurance... enfin non... pourvu que non !

Mais clairement, cette opération coûtera cher à MAILORAMA, en terme d'image bien sûr mais financièrement car la ville de Paris est en droit de leur réclamer le remboursement intégral des frais engendrés pour avoir régulé tant bien que mal les troubles à l'ordre public et les incidences de cette manifestation (remboursement des dépenses supportées par les forces de police, dégradations diverses, etc...)


Au final, je n'espère qu'une chose, c'est que MAILORAMA ne s'en sortira pas grandie ni indemne. Les réactions qui pleuvent depuis le début de l'après-midi sur la toile sont accablantes pour eux.


QUELQUES LIENS
- Video sur WAT TV
- Mailorama renonce à distribuer de l'argent...


[EDIT de 16h30]

Cette affaire prend une tournure politique (YES !!)

Rachida Dati a demandé au maire de Paris, Bertrand Delanoë, de "porter plainte" contre Rentabiliweb (la société mère de MAILORAMA), ce que le ministère de l'intérieur a également fait savoir en emboitant le pas.
Pourvu qu'ils aillent jusqu'au bout et que cela ne soit pas qu'un effet d'annonce !
Emeutes à Paris : Rachida Dati veut des sanctions contre Rentabiliweb

Par ailleurs, les propos de Stéphane Boukris sur France-Info sont consternant, considérant que de leur côté les moyens avaient été bien mis en place mais que les forces de police se sont laissés dépassés... et que surtout leur opération était une très bonne idée !!!
Et mec, range ton ego : l'opération a créé des émeutes et a foiré donc c'est indéniablement un fiasco !
Distribution attendue mais annulée d’argent liquide près de la Tour Eiffel





[EDIT du dimanche 15 novembre]
La presse a fait largement écho de cette opération publicitaire ratée.
Les poursuites à l'encontre de Rentabiliweb seront nombreuses : Ministère de l'intérieur, ville de Paris et probablement d'autres plaintes viendront s'y greffer.

Ce debrief de LePost.fr est intéressant...

J'ai trouvé lamentable que le responsable de projet se déculpabilise complètement des conséquences de cette opération :
1 - se rabattre sur l'argument que les forces de Police n'avaient pas assez estimé les débordements possibles est petit. D'autant que ce sont eux (Rentabiliweb) les responsables du projet et que c'était en partie à eux d'anticiper les choses.
2 - à noter que c'est l'annulation qui a amplifié le dérapage et a engendré les émeutes. Normal non ? Le sentiment pour certains petits nerveux de s'être fait floué. Pourquoi ne pas avoir proposé un système d'inscription en ligne avec impression d'un coupon, histoire de limiter le nombre de participants lors de la distribution ?
3 - prétendre que dans d'autres pays cela s'est passé sans problème mais qu'il y a qu'en France que des émeutes se produisent revient à dire que là encore, ce n'est pas leur faute, mais que c'est la société qui est pourrie. Mais dans quel pays vivent les organisateurs ? Ne pouvaient-ils pas prévoir ce qui allaient arriver ? Enfin voyons. Rien que pour un simple match de foot à la TV, dans une petite ville de 50 000 habitants, on a eu droit à plus de 8 fourgonnettes de CRS pour assurer l'ordre en fin de soirée... Bon c'est malheureux, on est bien d'accord, mais c'est quand même pas un scoop et les organisateurs devaient savoir à quoi ils s'exposaient et exposaient le public et riverains en lançant une distribution libre de pognon dans la rue !
D'ailleurs, il serait intéressant de voir comment se passerait une opération identique dans d'autres pays de la CE... histoire de voir s'il n'y a qu'en France qu'on verrait ce genre d'émeute après une annulation.
4 - le manque de regret et surtout l'absence de responsabilité est agaçant. Ils se déchargent de tout. Ils ne sont pas en faute. Faciiiile.
Leur communiqué de presse est consternant : Communiqué de presse de MAILORAMA

Mais surtout, y'a un truc qui m'échappe... franchement. Ils prétendent qu'ils sont du coté du public mais au lieu de remettre en jeu la somme de 100 000 Euros via leur site web sous la forme de chèques cadeaux ou autres, ils préfèrent le filer au Secours Populaire ??? Non mais c'est dingue. Ca rime à quoi ce délire ??? A faire parler de soi, de foutre la merde et au final, basta !

Bref...
Je trouve dommage que la casse ait eu lieu dans la rue mais pas à l'adresse du siège social de MAILORAMA en Belgique, au 41 rue Jordan, 1060 Saint Gilles - Belgique.
Ou bien à celle des actionnaires ou administrateurs comme Bernard Arnault, Jean Marie Messier, Alain Madelin, Stéphane Courbit et de son président-fondateur Jean-Baptiste Descroix-Vernier... ha parce que vous ne le saviez pas ?



[Le saviez-vous ?]
Pour finir, je n'invente rien, voici quelques infos intéressantes extraites de leur site web :
MAILORAMA... une société au capital de 17 740 939 Euros, présente sur plusieurs continents comme la France, Pays-Bas, Belgique, Roumanie, Bulgarie, Russie...
(donc présents dans des pays de l'est... qui font pas mal de choses... enfin voilà quoi...)
Nous parlons bien d'un groupe qui gère pas mal de pognon... car n'oublions pas, c'est une société de cashback.
Le président-fondateur habite Amsterdam, une ville cool, très cool (j'y suis allé donc...) où règne l'odeur particulière de l'herbe fraîche et où les vitrines de certaines boutiques montrent de jolies poupées grandeur nature.
Je continue (toujours extrait de leur site web) : "En 2007, Rentabiliweb a réalisé un chiffre d'affaires de 50,1 millions d'euros pro forma pour un résultat net de 5 millions d'euros."....

Enfin, éditent-ils uniquement des sites de cashback ?
Ben non. CARPEDIEM qui réalise une grosse partie de son CA avec le X (du cul quoi) fait partie du groupe RENTABILIWEB.

En conclusion, c'est marrant de constater qu'un tel groupe au final refile 100 000 euros (déductibles des impôts, ben voyons) au Secours Populaire. Et dire qu'ils osent s'offusquer du comportement d'une foule mécontente...





[retour sur la homepage] [sommaire des news]


Commentaires / Comments

1 - De "Stéphane",  le lundi 16 novembre 2009 à  15:03:49
Pardon mais pourquoi un smiley après ta phrase "Je continue (toujours extrait de leur site web) : "En 2007, Rentabiliweb a réalisé un chiffre d'affaires de 50,1 millions d'euros pro forma pour un résultat net de 5 millions d'euros." ?

Je suis pas expert donc je comprends pas trop !


2 - De "Dominik (le webmaster)",  le lundi 16 novembre 2009 à  15:53:59
Ben on parle ici (au niveau du PDG) de la 407eme fortune française (il vit tout de même à Amsterdam... cherchez l'erreur). Il y a donc à redire sur ces chiffres :
1) qu'ils sont visiblement partiels et ne signifient pas grand chose au regard de l'activité globale du groupe
2) un résultat net (donc après impôts) qui en pourcentage représente 10% du CA, c'est plutôt bien en terme de rentabilité !!!! Cela ne s'appelle pas pour rien Rentabiliweb.. enfin au niveau du holding personnel de JBDV (le boss), elle s'appelait "Golden Glaoui" (couille en or !) On voit le genre.
3) Et on n'a ici que les chiffres de 2007 (boite en pleine progression)...
Etc...


3 - De "Stéphane",  le lundi 16 novembre 2009 à  23:54:32
Merci tu m'éclaires d'avantage !


4 - De "Dominik (le webmaster)",  le mardi 17 novembre 2009 à  00:08:12
Ca y est, cela se réveille auprès des médias et plusieurs infos voient le jour, reprenant et même complétant ce que j'ai mis plus haut:
Mailorama.fr: Les drôles de méthodes d'un patron
Rentabiliweb, le roi des sites de charme derrière la distribution d'argent à la Tour Eiffel
DERRIÈRE LE "LÂCHER DE BILLETS", UN AMI DE MESSIER, ARNAULT ET BHL

ou encore ceci, plus ancien mais instructif :
Rentabiliweb, le business coquin du gratin

Bonne lecture



Ajouter un commentaire... / Add a comment...

Pseudo :
Email (optionnel) :  Pour être averti d'un nouveau post, mettez votre email (non visible)
Web (optionnel) :
Votre commentaire / Your comment (les balises HTML sont désactivées) :
[ Liste des Smileys ]
[Contrôle anti-flood et anti-spam activé]
Dans certains cas particuliers, il se peut que votre post ne soit pas pris
en compte après validation... Cela peut être normal.
Faites un retour en arrière, copiez alors votre texte, rechargez la page, puis collez et re-postez ;)
Respectez la casse (les MAJUSCULES)
Recopiez le code "Captcha" suivant :



contactez-moi | qui suis-je ? | expériences créatives | news | liens



 34 visiteurs sont connectés...
©2004-2005, Fusina Dominik - All rights reserved